FORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUM

Partagez
 

 Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys

Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 8
Argents : 14
Réputation : 0
Date d'inscription : 02/10/2018

Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys Empty
MessageSujet: Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys   Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys Icon_minitimeMar 2 Oct - 21:14

Elliot Willys
ft. Bill Skarsgard de Valingaï

Âge : 25 ans, environ 18/19 ans physiquement, il fait donc plus jeune que son âge
Situation conjugale : Célibataire, cherchant un homme
Situation familiale : deux demi-frères plus jeunes que lui
Métier/études : Ambulancier & chasseur
Pouvoir : Elliot est un tisseur de l'élément eau, sa fumée est donc bleu. Son animal totem est le serpent et il s'entend très bien avec lui. La manipulation de son élément déjà existant lui pose quelques difficultés, mais la création non. Faire un portail lui demande un peu plus de temps. Utiliser la magie du quotidien est chose simple, tout comme l'apparition et la disparition d'objets. Utiliser sa magie pour soigner les dommages physiques est relativement longue.
Caractère

À l'image de son animal totem, Elliot est quelqu'un de très calme et posé. Même si une grande catastrophe se produit, il perd rarement ses moyens. Cela ne veut pas dire qu'il tente de résoudre les quiproquos par la non-violence, ayant la langue fourchue et les mots sarcastiques faciles ce qui provoque souvent la dite bagarre. Il semble un chouia arrogant dans ses propos, mais sait redescendre quand le moment est venu.

Il n'est pas presser par le temps qui défile, ce qui est drôle pour en ambulancier. Il sait donc se manier quand l'urgence se fait, mais il ne panique pas dans la foulée. En effet, même devant un drame sans nom, il est très calme dans ses actions.

Ce n'est pas un livre ouvert, ni fermé. Cela dépends des moments et avec qui il se trouve. Il sait fermer son visage pour ne montrer aucune émotion quand il se trouve avec des personnes qu'il ne connaît pas ou des chasseurs. Tout comme il sait laisser apparaître ses sentiments avec les bonnes personnes, bien que dans ces cas-là, il faut être patient, il reste quand même un sang-froid.

Elliot pense que les créatures qui ont commis des crimes non logiques doivent être chassé. Ce qui est logique selon lui, c'est de tuer des humains ayant commit des crimes, c'est ce qu'il fait quand il a besoin de sang.

Inutile de vouloir l'interroger à base de torture sur lui-même, car Elliot ne lâche aucune informations à propos de lui-même ou des autres. En effet, grace à ses entrainements sur les prières, rien ne peut rivaliser en terme de douleur. Néanmoins, il y a une faille à tout ça. Il suffit de menacer un serpent devant les yeux d'Elliot, alors là, sa langue devient bavarde.

Physique

La taille d'Elliot permet d'appuyer sur son âge réel bien qu'il soit bloquer dans la jeunesse éternelle, il fait 1m92, ce qui est assez grand. Une posture droite, les gens ont l'impression d'être regarder de haut. Il est plutôt fin de stature, malgré ses muscles présents. Ses cheveux quelques peu épais sont de couleur brun tirant sur le châtain, ainsi que tout le temps coiffé en arrière. Ses yeux vert sont sans aucun doute ce qui fait flipper chez-lui, ce qui rend mal-à-l'aise. Il fixe ce qui l'entoure et regarde droit dans les yeux son interlocuteur. Il n'est pas rare qu'Elliot donne envie à l'autre de tourner la tête ou de tout simplement fuir. Cela fait se poser des questions sur son origine quand même un Alpha hésite à courber l'échine devant lui. Cette envie finit par s'en aller quand son entourage prends l'habitude, quand il fait ami-ami, même s'il continue de fixer les gens de la même façon. Il possède, comme qui dirait, une tête de psychopathe lorsqu'il rajoute un sourire.

Il possède un unique tatouage, sur son torse du côté du cœur, c'est un Ouroboros soit un serpent qui se mords la queue. Il ne sépare jamais de son collier. Ce dernier, en argent, est une chaîne possédant comme pendentif deux serpents enroulé en rond qui se mords mutuellement la queue.

Elliot est un être dont la chaleur corporelle est froide et dont l'odeur ressemble à celui de l'eau voir de la pluie. Son cœur ne bat pas très vite. Le tisseur d'eau possède une démarche légèrement féline ainsi qu'une voix entre le grave et l'aiguë.


Histoire

Nous allons plonger dans l'histoire de la famille Willys. Pour ce faire, il nous faut remonter très loin en arrière, plus précisément en 1495.

Randolph Willys était un homme de haut rang d'Angleterre, son sang de noblesse l'avait poussé à partir visiter le nouveau continent qui venait d'être découvert. L'Amérique. C'était tellement intriguant, qu'il n'avait pas pu s'empêcher de faire ses bagages. Il avait du mal à convaincre, Elizabeth, sa chère épouse pour venir avec lui. Tout deux avaient trois fils, le premier Jared, le second James et le troisième Jaden. Les trois frères étaient unis et ne voyaient pas de problèmes à partir voir le nouveau continent.

Le voyage s'était très bien passé, tout comme les trois années passées sur le nouveau territoire. La famille Willys étaient installé dans un campement avec d'autres nobles visiteurs. En 1498, la pleine lune était à son apogée, accompagné de hurlement. Les histoires divergent à partir de ce point, de cette attaque de loup-garou. Certains disaient que cela venait de l'intérieur, d'autres que c'était de l'extérieur. Quoi qu'il en soit, le campement avait été attaquer, causant de nombreuses victimes. Les trois frères avaient vu leurs parents se faire dévorer sous leurs yeux. Jared avait réussis à trouver une cachette pour ses frères, mais il avait réussis à retrouver seulement James. Aucune trace de Jaden.

Le croyant mort, Jared avait vu roue, sa rage était décuplée. Il avait cherché avec James une logique à tout ça, un moyen de tuer ces monstres pour leur faire payer les crimes commis. Aider par quelques hommes de passages qui connaissaient vaguement le sujet, les deux frères s'étaient préparer pendant de longues années pour se venger. Les idéologies divergeaient entre les deux. James voulait tuer seulement les loup-garous qui avaient commis l’irréparable tandis que Jared voulait tous les tuer sans distinction. Qu'importe si c'était un nouveau-né, une femme enceinte ou un vieillard, chaque loup-garou était devenu sa proie. Les deux frères avaient commencé leur chasse, tuant des meutes entières grâce à leur équipe triée sur le volet.

Cinq ans plus tard, lors d'une chasse, Jared et James avaient été arrêté par un groupe d'Indiens. Tout deux avaient été conduit dans leur campement, étant persuadé que la mort allait les prendre. Mais cela n'avait pas été la faucheuse, mais un revenant. Jaden était là, en vie, faisant son existence avec sa nouvelle famille. Il était même marié avec une dénommée Ama, une tisseuse de l'eau (information qui s'est effacé de l'histoire), ils avaient même sept fils. Les retrouvailles avaient été chaleureuses, de longues explications avaient été faites. Jaden avait été trouver errant par les Indiens, ceux-ci l'avaient pris en charge. Il était aussi au courant de ce qu'était un loup-garou, les Indiens chassant les bêtes de leur territoire sans pour autant les tuer.

Usant de stratège, Jared avait fini par convaincre Jaden et ses fils de le suivre dans son devoir d'éradiquer les loup-garous du monde. Jaden avait dû se séparer de sa femme car elle refusait de partir. Les années passant, Jared et James avaient commencé leur branche familiale tandis que les fils de Jaden faisaient de même.

Le signe de la famille Willys était une couronne de plumes.

La grande quête des Willys avait pris un nouveau tournant dans les années 1800, en effet, la découverte de nouvelles races avaient fait se questionner tout le monde. Que faire ? L'unanimité avait penché sur une éradication complète. De chasseur de loup-garous, ils étaient devenus des chasseurs de monstres tout simplement. La torture était monnaie courante pour avoir des informations. Si un membre de la famille était contaminé et devenait un monstre, il devait se suicider, dans le cas où il ne pouvait pas (ou ne voulait pas) le faire, c'était aux autres de s'en charger. Le dicton de la famille était "Le monde appartient à l'humanité".

La branche de James avait vu la fin vers les années 1900, les deux derniers membres ayant été contaminé. Aucun des deux ne voulait se suicider, voulant apparemment vivre en tant que loup-garou. Une cible avait vite été mise sur la tête des deux individus. Si le premier avait vite été tué, le second avait disparu de la circulation. Aucune trace, rien. Rien ne prouvait sa mort comme sa vie. Mais pour soulager les membres de la famille, l'un des descendants de Jared avait divulgué la mort de ce dernier. Un mensonge que personne n'allait contredire, c'était mieux ainsi.

Les membres de la branche de Jaden portaient en leur seins le gène de tisseur d'eau dormant. Ce dernier ne pouvait se réveiller seulement si les deux parents étaient au moins porteur du même gène dormant ou de deux gènes réveiller ou encore d'un mélange des deux. C'était un secret que la branche cachait sans vraiment le savoir. Quelques membres avaient eu leurs éveils sans rien dire à personne. Du jour au lendemain, ils disparaissaient souvent vers la vingtaine pour faire leur vie de tisseur ailleurs. Peut-être changeaient-ils de nom, voir même de camps ?

De nos jours, la famille était bien plus petite qu'avant, sans compter les membres porter disparue. En effet, certains membres de la branche de Jared se perdaient ailleurs sans revenir vers la famille, les années passant, on se questionnait sur leur mort ou leur vie justement. Pour la branche de Jared, il y avait la fratrie, Robert (42 ans), Russel (39 ans) et Stacy (38 ans). Pour la branche de Jaden, il y avait Marty (32 ans), Pearl (28 ans), Lawrence (60 ans), Holly (56 ans), Elliot (25 ans), Lenny (24 ans) et Ian (22 ans).

*-*-*-*-*-*-*-*-*
- 2003 – (10 ans)

Le monde réel était énervant, enfin plus précisément ses petits frères, son père et sa belle-mère plus. Elliot ne voulait pas passer toutes ses vacances scolaires à faire du sport, à apprendre le maniement des armes anti-créatures. Ah si seulement, il était né dans une famille moins barge que celle-là. Quand on lui parlait des créatures surnaturelles, lui, il voyait un univers à explorer, à comprendre, non un univers à détruire. Il ne comprenait pas la haine que sa famille éprouvait contre les loup-garous ou autres. Il avait dû apprendre par cœur l'histoire des trois frères, encore et encore. Mais cela remontait à si loin, il fallait un peu évoluer dans la vie, non ? Elliot était fier de faire partie de cette famille, enfin de la branche de Jaden. Juste pour le côté indien de la chose, c'était classe. Bon, il faisait très visage pâle, mais depuis un petit bout de temps, il était sûr qu'il faisait plus indien que le reste de sa famille. Il tenait ça de sa mère, elle aussi descendant des Indiens. Mais la vie avait décidé de s'arrêter par une morsure et un suicide. Sincèrement, pourquoi les gens ne pouvaient pas évoluer ? Voilà, Elliot en avait marre. Surtout qu'il se tapait une méchante belle-mère qui essayait de le materner et deux demi-frères excités par la chasse. Beurk.

Depuis tout petit Elliot avait ce sentiment d'être bizarre, de ne pas faire comme tout le monde. Il était du genre à observer les gens de loin avec ses gros yeux sans bouger d'un pouce pendant des heures entières. Elliot était très patient et silencieux. Le combat aux corps à corps n'était pas pour lui, en tout cas pas à la loyale. Lui, il passait par derrière et étouffait ses proies. Elliot était aussi obsédé par le sang, c'était comme s'il était hypnotisé et qu'il voulait en boire. Ses frères le traitaient de vampire puisqu'il avait pris l'habitude de lécher ses plaies.

Un tournant dans sa vie était venu un soir alors qu'il partait pour rejoindre son évasion, ses rêves. Immédiatement Elliot avait trouvé cela bizarre, inédit et étrangement sécuritaire. C'était un rêve tellement réel qu'il avait tout un tas de sensation comme le fait de toucher le décor. C'était une sorte de temple, avec des marches interminables. L'enfant avait regardé sur tous les côtés, seul les ténèbres pouvaient se voir. Elliot s'était mit à monter les marches en courant, curieux de voir ce qu'il allait découvrir. L'enfant avait découvert une grande statue représentant un majestueux serpent, elle faisait environ deux mètres de haut. Sans crier gare, le serpent de pierre avait ouvert sa gueule, laissant s'échapper de cette dernière un imposant reptile. Elliot n'avait sentis aucune menace, il avait observé l'animal se hisser sur son corps, l'observant avec attention, avant de se mettre à parler.

"- Bienvenue, jeune tisseur de l'eau, je suis ton animal totem. Assieds-toi, de longues nuits d'apprentissages t’attendent."

Elliot avait ouvert la bouche, les questions pleines la tête, mais un simple regard du serpent lui avait suffis pour se taire. Il aurait les réponses, il n'avait pas à s'en faire. Au fond de lui, il savait qu'il n'avait rien à craindre. Alors, l'enfant s'était assis a terre, sur ses genoux, une main sur chaque genoux. Le serpent s'était mit à lui sourire, content d'avoir un élève sage. Quoi que, c'était normal, les serpents étaient calmes. Sa voix apaisante s'était mise à raisonner dans le temple ouvert sur les ténèbres.

"- Les sorciers possèdent tout un tas de sous-espèce, certaines formes des races à part entière dont les tisseurs. Le tisseur, appelé dans le jargon marionnettiste, est une race rare, seulement héréditaire et provenant des amérindiens. Le gène se transmet d'un individu à un autre, mais ne s'éveille que si les deux parents possèdent le gène dormeur ou éveillé. Pour ton cas, le gène te viens d'Ama de ton côté paternel, mais aussi de Sahale de ton côté maternel."

D'un geste de la tête, le serpent avait changé les ténèbres pour montrer les deux Indiens dans leurs jours jeunes. Elliot avait observé les deux individus qui n'avaient absolument rien en commun avec lui, des tonnes de générations les séparaient. Les images avaient disparues, pour laisser place aux quatre éléments et quatre animaux. Sur un morceau de terre, il y avait un loup assis. Volant dans les airs, il y avait un corbeau. Près d'un volcan, le faucon se nettoyait les ailes. Sur un rocher près d'un ruisseau, il y avait un serpent.

"- Le tisseur est un être élémentaire qui possède un animal totem. Un tisseur de feu ne peut pas se brûler, il résiste aux fortes chaleurs, le faucon le représente. Un tisseur de terre ne perd jamais l'équilibre, les animaux ne sont pas violents avec lui, le loup le représente. Un tisseur de vent ne peut pas se faire déloger par les tornades, l'air ne lui manque jamais même dans les petits espace, le corbeau le représente. Un tisseur d'eau n'est pas atteint pas les faibles températures, il peut respirer sous l'eau, le serpent le représente."

Le feu, la terre et l'air avaient disparu, laissant maintenant une unique cascade d'eau comme s'il pleuvait en continu sans s'arrêter.

"- Avant de rentrer dans les détails de la magie de l'eau d'un tisseur, nous allons parler de l'animal totem. Je suis ton animal totem, ce qui signifie que nous sommes lié. Tu es lié avec tous les serpents du monde. À présent, leurs paroles te sont compréhensibles et ils te comprennent, les non-tisseurs d'eau t’endenterons sifflé bizarrement en continu. Tu es incapable de faire du mal à un serpent et tu deviendras le sauveur de chaque serpent en danger qui croise ta route.

L'animal totem est un guide permanent, c'est celui qui guide les pas du tisseur, qui l'aide à faire des choix compliquer dans sa vie, mais surtout qui lui enseigne comment utiliser sa magie. Tu dois maintenir ce lien qu'il y a entre toi et moi, sinon ta magie en sera affecté. En récompense de ce lien, tu vas recevoir de nouvelles facultés. Tu dois garder près de toi, en toute circonstance, un pendentif représentant un serpent. Ce dernier devra être béni par un serpent et ainsi, il va devenir ton point d'encrage entre toi et moi. Plus tard, un tatouage de serpent peut aussi être fait, cela nous renforcera encore plus. Quotidiennement, tu dois prendre soin des serpents qui croisent ta route."

Le serpent avait regardé en l'air avant de revenir vers Elliot.

"- Tu es jeune, nos temps de rencontre par nuit sont courte, nous nous reverrons demain. Trouve ton pendentif et fait le bénir. Trouver un serpent sera simple, les serpents sont attirés par les tisseurs d'eau, je t'expliquerais pourquoi une autre fois."

Elliot s'était réveiller en sursaut dans son lit, il était sept heures du matin, personne n'était encore levé. L'enfant était sortis de son lit, se dépêchant de s'habiller, il s'était pointer dans la salle-à-manger de sa luxueuse maison, piquant une pomme avant de se ruer dehors. Il avait retenu un cri de surprise quand une voix naïve était apparu à ses pieds, demandant gentiment à ne pas être écrasé. C'était un petit serpent rouge, l'enfant l'avait ramassé et il était partit faire son premier exercice d'une longue liste.

La nuit suivante, il était de nouveau à genoux devant le serpent, l'ouroboros autour du coup. Le serpent avait hoché de la tête, fier d'avoir un élève travailleur.

"- Bien. Si tu perds le pendentif, il t'est impossible d'utiliser les facultés liées à ton totem. Néanmoins, si tu es en grand danger, tu peux m'adresser une prière, tu dois faire l'ouroboros avec ton sang sur le sol ou une partie de ton corps. La prière me fait sortir de ta bouche. Ce genre de passage est très douloureux, il fait partie de ton apprentissage, mais ce n'est pas pour le moment. Ton pendentif ne peut pas être détruit.

À chaque pleine lune, tu as maintenant l'occasion d'exécuter des métamorphoses en serpent. Tant que tu es en phase avec moi, tu ne perds pas la tête. L'apparence physique peut varier d'une métamorphose à une autre et tu peux redevenir humain à tout moment. Et tu gardes tes vêtements. Nous allons voir ensemble les différentes espèces de serpents..."

Le serpent avait fait un coup de tête en direction des ténèbres, un serpent avait pris place. Et les nuits s'étaient succéder les unes aux autres, il avait des cours sur les serpents, apprenant des information sur plus d'une centaine de serpents. Il avait même des contrôles là-dessus ! La journée, Elliot était un élève moyen, il restait dans son coin, les pensées centrées sur les serpents et sur la future magie qu'il allait pouvoir faire. Tout ça c'était excitant ! Lors des pleines lunes, il faisait des transformations dans la forêt d'à côté. Et sa première année en tant que Tisseur était passé. Les apprentissages de chasseur lui passaient au-dessus de la tête, il était là sans être là.

- 2004 – (11 ans)

Genoux a terre, dos droit, regard encré dans ceux du serpent qui lui souriait. Le serpent avait bougé de sa queue, regardant avec un air satisfait les marches du temple qui étaient remplis de divers serpents. C'était une bonne chose, cela voulait tout simplement dire que l'enfant était en phase avec son totem, qu'il l'acceptait. Le serpent s'était mit à parler.

"- Tu as pu remarquer que, cette année qui vient de s'écouler, tu n'as eu aucune maladie, même pas un rhume. Ceci est dû à une de tes facultés acquises grâce au pendentif. Les poisons et les maladies ne peuvent pas d'atteindre. Si les maladies sont tout simplement chassées, ce n'est pas le cas des poisons. Que cela soit de simples effets ou mortels, tu ressens la mort venir t'attaquer, puis repartir au bout de quelques heures. Les morsures de créatures tels que les loup-garous ne peuvent pas te transformer. Dans le but de régénérer tes blessures, le sang des autres est le meilleur remède, tu dois donc boire le sang d'autrui. Pour t'aider dans cette tâche tu peux faire apparaître deux crocs pointus..."

Elliot avait sa réponse au sujet de son obsession pour le sang, le voilà rassuré, c'était normal. Enfin, boire du sang c'était quand même bizarre, il allait devoir s'habituer.

"-... Pour une durée d'une dizaine de minutes, tu es capable d'étendre ton corps pour passer dans les petits endroits ou encore de te défaire des liens qui t'entravent. Tu peux faire apparaître des écailles sur ta peau pour te protéger des attaques aux corps à corps, cela te protège aussi du feu. Par contre cela ne peut pas te protéger des coups de poignard. Il y a aussi une autre faculté spécial qui va être continuellement active, mais elle ne peut être activé qu'à partir de tes dix-huit ans, on en reparlera donc plus tard. Cette année sera donc concentré sur tes facultés que tu dois savoir contrôler et manier."

Ce qui avait été dit c'était fait, Elliot avait été un élève studieux. Si au début, il avait trouvé ça bizarre de boire du sang sur des animaux, il avait vite pris le coup, sachant très bien qu'un jour, il allait devoir faire pareil avec les humains ou autres créatures. Pour ce qui était des modifications de son corps, c'étaient tout autant étrange et inédit.

- 2005 – (12 ans)

La porte de sa chambre fermée à clef, le trou de sérure parfaitement bloquer pour éviter un quelconque espion, Elliot était torse nu devant son miroir, son pendentif contre sa peau. Ses volets étaient tirés, la lumière était allumée, il était tranquille. Sur son lit, il y avait plein de petits serpents qui l'observaient, l'encourageant. Il avait fait un petit serpent sur son miroir avec un feutre. Il s'était reculé, regardant le dessin. Il avait pointé sa main droite dans la direction du dessin, faisant bouger ses doigts d'une façon étrange pour un non-tisseur, s'était comme si ses doigts prenaient vie. De la fumée bleutée s'était mise à sortir de ses doigts tandis que ses yeux se fendaient comme ceux des serpents, la fumée était allée s'écraser sur le dessin, le faisant disparaître. Il se souvenait parfaitement des dernières paroles de son totem.

"- Il est temps maintenant pour toi d'user de ta magie. Le tisseur ne peut pas tomber à court de magie, car il utilise en plus de sa magie, celle qui l'entoure. Un tisseur devient donc très puissant quand il est entouré de sorciers ! La magie du tisseur n'a pas besoin de parole, mais d'un gestuel très particulier qui est propre à chaque tisseur. C'est à toi de trouver ton gestuel, n'est pas peur d'être démonstratif. Un sortilège doit être maintenu pour qu'il fonctionne, plus tu auras d'expérience plus tu pourras faire pleins de choses en même temps. Il te faut de la patience."

Il en avait mis du temps à trouver son gestuel, ayant peur de produire des catastrophes. Mais finalement, il avait utilisé son instinct et cela avait finis par fonctionner.

"- Quand la magie d'un tisseur passe à l'action, tes yeux se dévoilent ainsi que ta fumée. Tu vas apprendre à cacher tes yeux de serpents, cela te demande une concentration continue moindre. Les montrer en dehors de l'utilisation de la magie ne te demande aucun effort. Repassons à la fumée, comme tu le sais, ta magie est liée à l'eau donc ta fumée est bleu. Imagine ta fumée comme un autre bras qui exécute ce que tu souhaites faire, elle disparaît une fois que tu as fini ce que tu fais avec. La fumée est invisible aux yeux des humains, ces derniers penseront donc systématiquement que tu fais de la télékinésie."

Elliot avait étendu ses mains à l'opposé l'une de l'autre. Ses doigts droits s'étaient mis à bouger, formant la fumée bleutée, sa concentration au maximum. Une fois prêt, le jeune adolescent avait comme à lancer la fumée en l'air, la récupérant avec l'autre main. Elliot avait recommencé l'exercice. Contrôler sa magie de cette façon demandait de la concentration et de la patience, hors la patience était son point fort.

"- Tes débuts ne seront pas de grandes explosions ou attaques, non, les premières années en magie d'un tisseur se concentre sur la magie du quotidien. Du simple changement de place d'un objet à celui de la préparation d'un repas. Il y a des choses que l'on ne peut pas négliger. Le feu néglige ce passage-là car le feu est impatient. L'air est trop éprit de liberté pour trouver le quotidien digne d’intérêt. La terre pense que cela peut s'apprendre en second. L'eau sait commencer par être une goutte, avant de devenir l'océan."

Elliot avait vite compris qu'il n'avait pas le choix de passer par l'étape du quotidien avant de faire usage de sa magie élémentaire. L'adolescent avait fait disparaître sa fumée, reprenant ses yeux normaux. Il avait enfilé son haut, avant de s'asseoir par terre sur les genoux, le dos droit. Les serpents n'avaient que peu attendu avant de venir le rejoindre, grimpant sur lui et l'entourant de toute part. Il avait appris par cœur ses points faibles. Le sorbier n'avait aucun effet sur lui, ce qui était une bonne chose puisque sa maison en était truffé. Les éclipses lunaires le rendait complètement fou et le faisait s'attaquer aux humains l'entourant. Le plumeria le rendait docile comme sous hypnose et l'orchidée rendait sa magie instable.

"- Tu possèdes un élément qui te remporte systématiquement et un élément que tu remportes. L'eau bat le feu, le feu bat l'air, l'air bat la terre et la terre bat l'eau. Contrairement à ce que l'on pense, l'eau et le feu se mélangent très bien, tandis que l'air et la terre sont aussi complémentaire."

Elliot avait pris un des serpents dans ses mains, lui déposant un baiser sur sa tête. Maintenant, il savait pourquoi les serpents étaient facilement trouvable. C'était son assurance vie en quelque sorte. S'il était mal au point et étant incapable de boire du sang, il devait avaler les serpents, le nombre dépendant de ses blessures. Il espérait ne jamais devoir faire ça. Les serpents étaient prêts pour se sacrifier si sa vie était menacé.

- 2006 - (13 ans)

Un nouveau soupire s'était échapper de ses lèvres tandis que son cousin Robert expliquait les moindres détails de sa dernière chasse, quelques loups-garous omégas. C'était un dîner familial, les discussions allaient bon train sur seulement les monstres qui peuplaient le monde, de leurs morts récentes plus précisément. L'adolescent avait apporté sa fourchette de nourriture de forte qualité à sa bouche, faisant semblant d'être intéresser par le sujet en regardant son cousin comme un serpent le faisait avec une proie. Mais bon, tout le monde avait l'habitude de le voir avec ce genre de tête psychopathe, cela ne choquait personne. Ses yeux avaient changé de cible, regardant dans la direction de son père qui venait de lui ébouriffer les cheveux. Elliot avait replacé correctement ses cheveux en place, lançant un faux regard noir à son géniteur.

Il n'aurait jamais cru que son père allait réagir comme ça quand il avait découvert un de ses secrets, il avait été sûr qu'il allait se faire mettre à la porte. Cela s'était passé un après-midi où normalement personne ne devait être à la maison. Il avait un petit projet à faire en binôme, avec son camarade, un dénommé Sébastian. Ce dernier avait aimé ses serpents présents dans son vivarium. Oui parce que, son père avait découvert les serpents qui squattaient sa chambre, donc après un passage au vétérinaire, il avait pu garder les cinq petits serpents. Évidemment, Elliot n'allait pas dire que les serpents changeaient, que certains partaient pour d'autres ni qu'ils étaient en liberté dans sa chambre. Son père n'était pas friand de ses petites bêtes, ni le reste de la famille, donc personne n'avait remarqué. Bref, Sébastian et Elliot n'avait pas vraiment bosser leur projet, fort occuper à s'échanger un baiser timide. Plus tard, son père avait entamé une longue discussion avec lui, il les avait vue, mais par pudeur, il s'était fait invisible. Elliot n'avait pas à craindre un quelconque rejet pour son orientation sexuelle, tout allait bien et qu'il devait se protéger. La suite avait été désagréable pour l'un comme pour l'autre. Il n'avait rien fait avec Sébastian et tout deux avaient vite cassé, ce dernier ne voulant pas assumer.

L'adolescent avait fait son coming-out à ses autres proches, sous le conseil de son totem. Il n'avait pas besoin de cacher cela, c'était complètement normal. Elliot avait regardé ses demi-frères, les choses avec eux n'étaient plus trop les mêmes. Enfin, il ne s'était jamais bien entendu avec eux, mais là... Quand même, il avait eu le droit à des questions de nature sexuelle, s'il faisait la fille, des trucs comme ça. Ou encore, il avait le droit à des noms d'oiseaux. Sa belle-mère le prenait pour le dernier sac-à-main qui venait de sortir, elle le voyait devenir styliste, une connerie. En parlant de carrière, voilà une évolution de la vie. Effectivement, être chasseur ne donnait pas de revenue d'où pourquoi chacun avait un boulot. Mais pas n'importe quoi, non, il fallait un boulot qui pouvait être utile à l'art d'être un chasseur. Donc, les branches qu'Elliot pouvait faire, c'était soit travailler dans l'entreprise familial d'armement (à l'usage des chasseurs et aux lambda), soit côté flic pour faire circuler les affaires surnaturelles et couvrir la trace d'autres chasseurs comme son cousin, pour les plus courageux c'était dans le droit. Elliot ne voulait travailler dans l'entreprise familial et le droit était trop merdique. Flic pouvait être un choix, mais il y allait à reculons, ce n'était pas palpitant. C'était un "ouais pourquoi pas". Son serpent lui avait dit que la plupart des tisseurs d'eau se tournaient vers une carrière en rapport avec les soins de la personne, proche du cycle de la vie et de la mort. Aussitôt l'idée soufflée dans le creux de son oreille, il s'était rendu compte qu'en effet cela pourrait être le bon choix. Mais il avait besoin d'action, peut-être urgentiste ou ambulancier ? Ambulancier serrait une meilleure idée.

Son apprentissage de sa magie était toujours centré sur le quotidien et il se débrouillait plutôt pas mal. Il avait réussi à changer de place ses meubles de sa chambre un après-midi où il était tout seul, les objets avaient changé d'endroits en même temps. Bon, il avait eu un léger embouteillage et certains serpents avaient trouvé cela drôle de s'accrocher sur les objets, il avait instinctivement rattraper un jeune serpent en plein vole sans grande concentration. C'était comme pointer du doigt dans une direction.

Cette année, c'était sur un projet tout à fait particulier, qui donnait un clin d’œil aux magiciens des rues. L'apparition et la disparition. Elliot devait faire disparaître un objet, pour ainsi le faire apparaître autre part. L'un n'allait pas sans l'autre. Son totem avait sous-entendu qu'un sortilège spécial permettait de faire transporter les êtres vivants d'un endroit à un autre. Mais ce n'était pas de son niveau, pour le moment il devait s'occuper que de cette tâche. Cela lui convenait.

Pour ce faire, il devait regarder l'objet et faire un gestuel d'une main, l'objet disparaissait sans bruit dans une petite fumée bleuté et paf, il revenait là où Elliot voulait dans la même fumée. Il devait voir ce qu'il faisait pour la disparition, mais ce n'était pas obligatoire pour l'apparition. Si la disparition ne lui avait pas vraiment posé de question, ajuster l'apparition était autre chose, il devait prendre connaissance des distances, des calculs à faire. Il voyait l'utilité des mathématiques ! Surtout qu'il y avait des murs et d'autres objets. Oui, cela avait son importance, Elliot avait fait apparaître par accident une bille à l'intérieur d'un mur. Il avait pu réparer sa bourde grâce à sa magie. Donc, il avait bossé ses maths h24, obtenant une moyenne de dix-neuf, il était le premier de sa classe en mathématiques. Rien que ça. Il s'en foutait de l'école, il travaillait seulement parce que son totem faisait du forcing de son côté et lui faisait même réviser ses leçons.

- 2009 – (16 ans)

Il courait le plus vite possible, zigzaguant entre les arbres avec un air expert. Il voyait comme en plein jour grâce à ses lunettes infrarouges. Il était relativement silencieux, évitant de marcher sur les branches. Un petit coup d'oeil à sa droite lui avait suffi pour repérer son père et sa belle-mère. Il n'avait pas besoin de tourner la tête sur l'autre côté, sentant la présence d'un autre chasseur qui était son ombre. Ils étaient en pleine chasse, c'était la première fois qu'Elliot allait participer. Et il n'avait pas grand hâte de faire ses preuves sur le terrain. Si cela ne tenait qu'à lui, il serait dans la peau d'un serpent pendant cette pleine lune qui le narguait.

Son apprentissage en tant que tisseur d'eau s'était avancé ses dernières années. En effet, Elliot avait fait ses premiers pas dans la magie élémentaire, plus précisément dans la création de son élément. L'eau était présente sous trois états, l'état liquide, l'état gazeux et l'état solide. L'adolescent avait été agréablement surprit en comprenant qu'il allait pouvoir créer les trois états. La création d'un élément nécessitait d'un maintient constant pour en faire quelque chose. Sa paume gauche pointait le sol, ses doigts bougeant telle une vague et cela permettait ainsi d'alimenter sa seconde main. Il pouvait donc créer avec sa main droite son élément dans l'état qu'il souhaitait, il pouvait même lui donner une forme. Son élément pouvait rester, par exemple dans un verre, tant qu'il continuait de l'alimenté sinon, il disparaissait dans une fumée bleutée. Elliot avait appris à manipuler ses propres créations de loin pour leur donner comme une vie.

L'adolescent s'était caché derrière un buisson, guider par les ordres de son père. Il avait sorti ses jumelles, regardant les membres de la meute. Cela ne ressemblait pas à des monstres assoiffés de sang, non, cela ressemblait à une famille, il y avait même des enfants. Elliot s'était mordu la lèvre inférieure, n'étant pas très sûr de ce qu'il devait faire. L'adolescent avait enlevé les jumelles, regardant l'ami de son père se préparer à tirer, ce dernier lui avait jeté un regard interrogatif. Le gamin avait sorti son arme chargée de balles anti-loup-garou.

En un temps record, la dizaine de chasseurs s'étaient déployer sur la meute, tirant sur les créatures. Certains loup-garous prenaient la fuite, notamment les enfants tandis que d'autres se défendaient. Sous les ordres de son père, l'adolescent avait dû suivre les gamins, n'osant jamais leur tirer dessus avec son arme. Au final, il espérait juste les perdre. Malheureusement, un cul-de-sac les avaient coincés, Elliot les avait pointé de son arme. Ils étaient trois, âgé de moins de dix ans. Elliot avait baissé son arme, ses yeux fixe sur leur silhouette.

"- Ah, tu les as coincés, c'est bien gamin !"

C'était un des amis chasseurs de la famille, Elliot avait regardé l'homme avec des yeux glaciales. L'adulte s'apprêtait à tirer sur l'un des enfants, le tisseur d'eau avait vite réagit.

"- Non !"

Ses yeux de serpent avait fait leur apparition, tandis que de sa main gauche aux doigts bougeant, il avait bloqué l'arme de sa magie. De son à deuxième main, sa fumée avait entour le cou de l'homme, ce qui le faisait suffoquer. D'un coup du poignet, l'homme était tombé à taire, incapable de produire le moindre bruit. Deux longues canines avaient fait leur apparition sur sa dentition. Continuant de regarder l'homme à ses pieds, il avait parlé en direction des enfants. Son odeur tout comme sa température étaient froide, il sentait l'eau froide, la pluie.

"- Partez les enfants."

Les bruits de pas lui avaient indiqué que les enfants étaient partis. Et maintenant, que devait-il faire ? Il ne pouvait pas laisser l'homme partir.

"- Bois son sang jusqu'à sa mort !"

"- Oh oui un festin ! Fait-le !"

Elliot avait claqué sa langue contre son palais, sans même bouger de là où il était, il savait qui lui parlait. C'était des serpents. Ils ne faisaient pas offices de bonnes ou de mauvaises consciences, cela dépendait vraiment des serpents. Il y en avait qui passait leur temps à le critiquer, d'autres à vouloir le faire faire des conneries. Ici, c'était un meurtre qu'on le poussait à faire. Elliot s'était mit à parler aux reptiles.

"- Je ne suis pas blesser, je n'ai pas d'utilité à boire son sang."

"- Aucune c'est vrai, mais cela reste délicieux."

Le tisseur avait léché ses lèvres sans pouvoir s'en empêcher. Il était vrai, le sang, qu'importe son origine, restait bon à boire même si cela lui servait seulement pour se régénérer. Et puis, il n'y avait pas d'autres solutions, non ? D'un geste de sa main gauche, il avait fait disparaître l'arme de l'homme, pour le faire réapparaître à ses propres pieds. Il s'était approcher de l'adulte, plantant ses crocs dans son cou tout en le maintenant en place avec sa magie. Il l'avait lentement vider de son sang, appréciant le goût agréable du liquide de vie.

- 2010 – (17 ans)

"- Tiens bon, cela va passer, surtout ne t'évanouis pas gamin !"

La voix du serpent à ses côtés le regardait avec inquiétude, penchant de temps en temps la tête. L'adolescent avait quitté son haut depuis des lustres, ce dernier reposait à ses pieds dans ce sinistre entrepôt. Le tatouage tout frais de l’Ouroboros trônait fièrement sur son torse côté cœur, tandis que son collier était avec son haut, il résistait tant bien que mal à ne pas le prendre. C'était comme avoir perdu un membre de son corps qui était indispensable dans la vie de tous les jours, c'était comme perdre un des sens. Cette année était dédier aux prières dans le but de faire appel à son animal totem quand il n'avait pas de collier. Cette action n'était pas à prendre à légèrement, cela faisait mal, en témoignait le fait qu'il était à quatre pattes avec une difficulté à respirer.

Avec une grimace, l'adolescent, dont la peau avait vraiment blanchit, avait vomis du sang. C'était normal, il ne devait pas avoir peur, il savait aussi ce qui allait se passer. Pour faire une prière, il devait utiliser son sang pour tracer le dessin de l'Ouroboros, sa main ouverte par sa scarification devait toucher le dessin. Les yeux fermé, il avait appelé de tout son être son totem et la douleur commençait à venir. Les premières fois, il avait dû faire sa demande une dizaine de fois avant que cela puisse marcher, maintenant, une seule fois était suffisante. Seulement, il n'était jamais rester conscient pour la fin.

La douleur cruelle s'était répartit dans son être, le faisant crier. Le silence s'était fait tandis qu'il avait ouvert la bouche en grand, la respiration bloquée et les yeux révulsant de souffrance. Lentement, un mamba noir était sorti de sa bouche, sifflant dangereusement à l'air libre. C'était l'unique type de serpent qu'il pouvait faire appel de cette façon, le plus dangereux, c'était son animal totem. Elliot avait papillonné des yeux, regardant le serpent d'un air étonné. Il était toujours conscient ! Son animal totem libéré de la sorte ne pouvait pas se faire capturer tout comme il ne mourrait pas vraiment. En fait, s'il se faisait capturer, il se tuait lui-même. Son corps disparaissait alors pour revenir dans l'être d'Elliot. La mort de son animal totem lui faisait mal au cœur. Sans son animal totem de retour en lui, il ne pouvait pas utiliser les facultés liés à son pendentif.

"- C'est bien Elliot ! Maintenant, je vais revenir."

L'adolescent avait hoché de la tête, prenant une grande respiration avant de signaler dans un échange de regard qu'il était prêt pour le retour de son animal totem en lui. C'était tout aussi douloureux, le serpent rentrant dans sa bouche et dans sa gorge. Le gamin avait serré des poings, tremblant de douleur. Au fur-et-à-mesure de son existence, d'ici une dizaine d'années, la douleur allait diminuer tant qu'il faisait quotidiennement l'exercice. Mais il y avait un hic. Faire une prière lui demandait de l'énergie, mais le blessait aussi d'une telle façon qu’il n'y avait qu'un moyen de récupérer.

Elliot avait remis son pendentif, s'essuyant son sang à l'aide de son bras nu. Il s'était relevé, titubant légèrement avant de réussir à marcher à peu près correctement. Son pas l'avait conduit dans une autre salle qu'il avait ouverte en soupirant. Ses yeux avaient glissé sur l'homme attaché comme un animal. L'adolescent n'avait pas réagis en sentant un serpent lui monter dessus et venant se caler autour de son cou. Il s'était approché de l'adulte. Le seul moyen était du sang, alors, il prenait des humains qui n'étaient pas tout blanc, qui faisaient des actes criminels, ainsi, il ne voyait pas où était le mal de faire disparaître des enfoirés qui abusaient des enfants et dont les forces de l'ordre relâchaient par exemple. Le tisseur avait fait sortir ses crocs, mordant dans la chair et buvant son sang sans aucune empathie pour l'âme noire.

- 2012 – (19 ans)

Elliot avait regardé son visage dans le miroir qui le faisait face, tirant sur la peau de ses joues, tournant son visage de chaque côté, clignant lentement des yeux. Voilà un an qu'il était considéré comme adulte par sa race et son animal totem lui avait réservé une bien drôle de surprise. Adieu les rides, il devait dire bonjour à la jeunesse éternelle. C'était un petit quelque chose qu'il avait gagné grâce au pendentif ainsi que grâce à un rituel qu'il avait dû faire. Une grimace avait tordu ses traits tandis qu'il se remémorait ce qu'il avait dû faire, soit de se baigner dans du sang frais. Il avait dû remplir une baignoire de sang, cela avait été assez désagréable à faire surtout que les victimes pourrissaient dans la pièce d'à côté, encore heureux qu'il avait squatté l'une d'entre elle parce que chez lui, c'était impossible.

Il n'avait pas eu le choix, Elliot avait été obliger de faire le rituel, s'il ne l'aurait pas fait, le contraire risquait de s'opérer. Les rides l'auraient attaqué, les cheveux seraient devenus blanc et en moins d'un mois, il aurait eu l'apparence d'un vieux de quatre-vingt ans. En tout cas, c'était ce que le totem lui avait dit. Mais ce qu'Elliot ignorait c'était qu'il aurait pu avoir le choix de refuser sans craindre de pareil malédiction. Il s'était fait manipuler par son totem. C'était ça d'être trop proche de son animal totem. Certains tisseurs, notamment ceux de la terre, savait que le rituel pouvait se faire à n'importe quel moment, même dix ans après la maturité. Les serpents proches de leur tisseurs les poussaient à garder la jeunesse éternelle, car les serpents détestaient vieillir. Quel était le plus beau mensonge ? Celui de paraître jeune en étant âgé de plusieurs siècles bien sûr.

Elliot le savait, il allait devoir partir loin de sa famille. Le jeune adulte avait regardé sa baignoire, ses doigts s'étaient mit à bouger, alors, le bouchon s'était mit de lui-même tandis que l'eau s'activait d'une bonne température. Il s'était mit à se déshabiller tranquillement, nullement presser. Partir loin de ses proches, contrairement à ce qu'il pensait, n'allait pas être compliqué. Il aimait son père, un peu ses demi-frères ainsi que très peu sa belle-mère. Mais, il y avait un bel et bien un mais, ils étaient des chasseurs assoiffés d'une vengeance qui n'avait plus lieu d'être. Il ne se sentait pas en danger, le serpent était calme de nature. Le problème s'était qu'il ne voulait pas leur faire du mal et il commençait à en avoir marre des chasses de créatures qui n'avaient rien demander. Alors oui, il chassait des humains quand le moment lui disait de le faire, mais ses proies n'étaient pas innocentes et avaient commit des crimes cruels. Certains étaient même des chasseurs. Il les pistait, il faisait très attention quand il chassait, il avait été entraîner pour tuer de toute façon, donc qu'importe.

Un coup de poignet, sa magie avait arrêté l'eau. Elliot était rentré dans l'eau, plongeant sa tête dans le liquide. En tant que tisseur de l'eau, il pouvait respirer sous l'eau, ce qui était un bon point. Ses yeux étaient grands ouverts, remarquant que son pendentif se levait doucement dans l'eau. Où pouvait-il aller ? Après son bain, il avait quitté celui-ci, enroulant une serviette autour de sa taille, il avait regardé la baignoire pleine, prenant une grande respiration.

La manipulation d'un élément pré-existant était maintenant son apprentissage du moment. Ce n'était pas rien, bien plus compliquer que de créer soit-même. C'était compliqué parce que l'élément voulait s'enfuir de son emprise. Le tisseur avait pointé sa paume droite en direction de l'eau de sa baignoire, la fumée de sa magie s'était activé. Il avait refermé sa main comme s'il prenait une pincée de l'air. Doucement, il avait levé sa main, l'eau s'était mit à suivre le mouvement, Elliot s'était mit à prendre un peu d'eau pour former une boule d'eau. Cette dernière n'était pas parfaite, voulant retrouver son libre arbitre. Ne paniquant pas, Elliot s'était concentrer pour calmer la boule d'eau, essayant de la faire changer d'endroit.

"- Arrête de squatter la salle de bain !"

Le tambourinement à la porte suivit par la voix de son petit-frère Lenny avait fait violemment sursauter le tisseur. La boule d'eau avait explosé dans une petite détonation, les projectiles allant seulement sur Elliot qui n'avait pas eu le réflexe de se protéger le visage, à quoi bon, il n'était pas allergique à l'eau. Mais voilà ce que faisait la manipulation d'un élément, en cas de perte temporaire de concentration, l'élément attaquait systématiquement le tisseur et ce qui était proche de lui. Il n'avait pas très hâte d'essayer avec l'état solide.

"- T'a foutu quoi ?"

"- Rien t'occupe. AH !"

"- Ah ah ah ! Tu viens te croûter, je t'ai entendu !"

En effet, Elliot avait voulu se retourner vers la porte pour parler à son frère, mais il avait glissé. Il n'avait pas grand-chose, juste une petite douleur à un de ses genoux. Il s'était retourné, usant de sa magie pour soigner son petit bobo. Il était capable de soigner les blessures physiques sans difficulté, mais il devait rester dessus pendant un certain temps. Donc pour des grosses blessures sur lui-même, boire du sang était la seule échappatoire. En un tour de main l'eau du sol avait disparu, effacé par sa magie.

- 2014 – (21 ans)

"- Tenez bon, monsieur ! Nous sommes bientôt arrivés !"

Elliot, était à califourchon sur l'adulte, faisant un massage cardiaque pour la énième fois, tandis que son collègue faisait la ventilation. Le tisseur avait lancé un regard à ce dernier qui s'était tourné vers le conducteur de l'ambulance pour lui demander d’accélérer sa conduite. Pendant la fraction de secondes de cette action, Elliot avait utilisé sa magie, arrivant à forcer le cœur à rebattre. L'homme s'était mit à tousser, regardant hagard son entourage plus précisément l'ambulancier au-dessus de lui. Elliot était descendu, rassuré de la santé de son patient. Un foutu accident de voiture. Les accidents, c'était le commun des mortels malheureusement. Mais au moins, cela n'avait rien en rapport avec des meurtres surnaturels. Choses qui étaient populaires par ici.

L'ambulance s'était garer en trombe devant les portes des urgences. Elliot avait ouvert les portes du transport, sortant son patient avec l'aide de ses deux collègues. Ils avaient tôt fait la livraison à l'équipe médical, délivrant les problèmes de l'homme. Elliot s'était ensuite approcher de l'accueil, ouvrant son blouson d'ambulancier, il avait déposé son sac à dos sur le comptoir, mais personne n'était-là. Un petit coup d’œil non loin, lui avait fait remarquer la présence d'une infirmière qu'il côtoyait depuis quelques mois, elle discutait avec le shérif de la ville ainsi qu'avec des jeunes adultes.

"- Mcall ! J'ai une admission. Cela serait vachement con de perdre le patient au niveau formulaire."

Le groupe s'était momentanément tourné vers Elliot qui avait ses grands yeux de déployer. Le jeune adulte s'était mit à sourire, ce qui accentuait sa tête de psychopathe. Il y avait comme une pancarte sur la tête de l'ambulancier qui disait "attention, danger, ne pas approcher". L'infirmière s'était excuser auprès du groupe pour venir s'occuper d'Elliot. Ce dernier était pourtant patient et d'un calme olympien, mais il était vrai qu'il risquait de juste observer Mellissa Mcall jusqu'à avoir son attention. L'infirmière avait très bien compris la façon d'être de l'ambulancier gaga des serpents. Tout deux s'étaient donc activé à remplir les papiers pour le nouveau l'accidenté.

A la fin, il avait fait demi-tour, croisant du regard Chris Argent. Elliot était passé juste à côté de lui, sans rien dire. Chris et lui se connaissaient de part le métier. Le chasseur était venu lui parler ou plutôt le menacer lors de sa venue dans la ville de Beacon Hill. Les loup-garous d'ici ne devaient pas être touché, il se portait garant pour eux et aussi qu'il pouvait plier bagage. Mais Elliot lui avait tout de suite expliquer qu'il avait raccroché pour devenir ambulancier, que son but était de sauver les gens et non les tuer. Par contre, s'il était témoins d'un massacre par une créature, il allait prendre son arme, citant par là même le code des Argent qu'il préférait à sa famille. Et puis, il n'allait pas avouer venir ici parce que le naimeton avait commencé à l'attirer.

Et parce qu'il préférait ne pas trop s'approcher des créatures pour ne pas griller sa vraie nature, Elliot avait refusé d'en savoir plus sur l'identité des loups-garous tout comme il avait interdit à Chris de le dévoiler aux autres. Le pacte conclu, Elliot était tranquille et même si des fois sa curiosité lui faisait se poser des questions, sa patience éternelle ne le faisait pas chercher les réponses.

- 2018 – (25 ans)

Dans un appartement pour le moins calme, un étrange truc venait d’apparaître dans le salon de ce dernier, plus précisément sur un mur. C'était de couleur bleu transparent, cela se mouvait comme une sorte de vague, seuls ceux connaissaient le monde surnaturel étaient capable de le voir. L'un des serpents présents dans le salon s'était levé de la table où il était, secouant la tête de droite à gauche l'air désabusé. Quand le premier sac avait traversé le portail, le serpent avait levé les yeux au ciel. Un deuxième sac puis un troisième venaient de passer, le serpent s'était rapprocher du portail, regardant droit dedans sans rien pouvoir voir de plus que le mur de derrière. Il s'était automatiquement reculé, en voyant Elliot franchir le portail sans difficulté, ce dernier se refermant automatiquement après son passage.

"- Tu utilises vraiment les portails pour faire tes courses ?"

"- Je suis aller à New York, donc oui."

Elliot avait fusillé des yeux le serpent ce qui n'avait pas eu le moindre effet. Le tisseur avait récupéré ses sacs avec sa magie, les guidant jusqu'à sa cuisine. Cela faisait depuis deux ans qu'il travaillait sur les portails. Si au début la distance se résumait d'une pièce à une autre, maintenant cela avait grandement évoluer. Il savait que d'ici quelques années, il pourrait parcourir le monde sans dépenser un pécule. Tout ce qu'il avait besoin était de savoir où il allait, cela serait quand même ballot d'apparaître devant une assemblée donc il optait pour les lieux déserts, abandonné ou tout simplement les forets. Comme n'importe quel sort, ce n'était que temporaire, il y avait des limites à ne pas dépasser entre lui et le portail. S'il partait plus de quinze mètres du portail, celui-ci disparaissait. Le résultat était le même s'il prenait le portail. Sinon, il restait ouvert tout le temps, mais il captait son énergie.

Elliot s'était mit à ranger ses achats dans les bons placards, usant à la fois de la magie, mais aussi de ses mains. Un serpent lui était monté dessus, s'enroulant autour de son bras droit. Les portails ne s'ouvraient pas en un claquement de doigt, en tout cas pas pour l'instant. D'après son animal totem, d'ici une centaine d'années, il allait être capable d'ouvrir un portail en ne faisant qu'un seul cercle, au lieu de dix. Le gestuel était simple, il suffisait de pointer l'endroit où le portail de l'entrée se faisait, paume ouverte, ensuite il suffisait de faire un cercle dans le sens des aiguilles d'une montre sans être pressé, le portail augmentait petit à petit de taille pour finir par être suffisamment grand et opérationnel. La patience des tisseurs d'eau faisait d'eux d'excellent ouvreur de portail. Pour le refermer, il fallait faire dans l'autre sens. Il pouvait ouvrir autant de portail en même temps, mais actuellement, son maximum était de quatre, plus, il risquait d'être vraiment sans énergie. Le départ et l'arrivée pouvaient se prendre dans l'autre sens, sauf par Elliot lui-même puisque le portail disparaissait à chaque fois qu'il le passait.

Elliot n'avait aucune difficulté à utiliser les portails, contrairement aux non-tisseurs, ceux-ci avaient l'impression de prendre une douche froide sans être mouillé. Les serpents faisaient l'exception puisque ces derniers, à part le râleur actuel, aimait bien utiliser ses portails. Une fois sa tâche terminée, il avait rejoint le salon pour s'étaler sur le canapé et enclencher la climatisation en un coup de doigt. Une nuée de serpent était venu sur lui.

"- Ah non, j'ai chaud, cassez-vous !"

"- Mais on est froid..."

"- Ah oui, alors restez. Bordel, j'ai dû me ventiler avec ma magie pendant le chemin, s'est genre désagréable car j'ai l'impression de la bouffer."

Elliot, sur le ventre avait pointé son visage de sa main droite, faisant apparaître sa magie qui tourbillonnait sur elle-même pour le ventilé. De sang-froid, la chaleur n'était pas son truc. Les grosses chaleurs comme en été lui donnait juste envie de se terrer dans son congélo pour hiberner. Il préférait nettement le froid.

Un peu de vous

PUF : Loki
Prénom : Sam
Âge : 19 ans
Un peu plus de vous : Je sais, c'est long !

Code du Règlement : Validé par Derek Hale



Dernière édition par Elliot Willys le Mer 3 Oct - 17:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Hale
Fondatrice
Derek Hale
Messages : 817
Argents : 1887
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/09/2016
Age : 24
Localisation : Dans ma maison ou dans la forêt
C’est moi : Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys Mini_180114102308655410


Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys 120px-Triskele-Symbol-spiral

Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys Empty
MessageSujet: Re: Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys   Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys Icon_minitimeMer 3 Oct - 15:41

Bienvenu à nouveau superbe histoire vraiment, j’ai hâte de voir la suite.

_________________

   
The predator the survivor
You survive and you remain strong, in spite of the difficult times of past. You help your friends you are an outstanding wolf, because you survive everything rifle bullets. It is you Derek Hale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.com
Messages : 8
Argents : 14
Réputation : 0
Date d'inscription : 02/10/2018

Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys Empty
MessageSujet: Re: Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys   Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys Icon_minitimeMer 3 Oct - 17:04

Merci mon petit loup pack

Je viens de terminé :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Hale
Fondatrice
Derek Hale
Messages : 817
Argents : 1887
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/09/2016
Age : 24
Localisation : Dans ma maison ou dans la forêt
C’est moi : Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys Mini_180114102308655410


Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys 120px-Triskele-Symbol-spiral

Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys Empty
MessageSujet: Re: Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys   Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys Icon_minitimeMer 3 Oct - 17:29

Super tout ça j’attend l’avis d’un admi et je te valide après.

Ton petit loup va te pack What a Face attak What a Face I love you

_________________

   
The predator the survivor
You survive and you remain strong, in spite of the difficult times of past. You help your friends you are an outstanding wolf, because you survive everything rifle bullets. It is you Derek Hale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.com
Invité
Invité
Anonymous

Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys Empty
MessageSujet: Re: Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys   Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys Icon_minitimeVen 5 Oct - 15:47

Bien le bonsoir et la bienvenue par ici ! J'espère que tu t'y plairas pour moi, tout est bon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys Empty
MessageSujet: Re: Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys   Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys Icon_minitimeVen 5 Oct - 16:04




Décret de Beacon Hills
Toute la team de Beacon Hills te souhaite la bienvenue officiellement dans la mystérieuse ville qu'est Beacon Hills. Nous t'attendions avec impatience en espérant que cela te plaît. Ici, tu aborderas toutes sortes de créatures surnaturelles, alors afin de t'aider au mieux, nous t'invitons à talonner le sommaire ci-dessous :

► Pour le moment, tu es un sans-abri, un sans toit si tu le préfères. Nous t'invitons alors a venir demander un logement quelqu'il soit, tu peux rester a la rue si tu le souhaite, habiter dans une maison,chez un locataire ou dans un hotel.       Logement

► Ensuite, tu devras aller demander des petits rp, tu as envie de t'amuser ? C'est le moment et l'endroit de faire ta fiche ! Tu peux aussi aller sur les fiches des autres et leur proposer quelques idées.  Rp & Lien

► Tu souhaiterais créer ton propre lieu ? Cela est possible à Beacon Hills ! Viens donc par ici, voir ce qui a déjà était proposer pour ne pas faire la même chose, tu peux proposer plein de choses, comme ton magasin ou un lieu qui manque.   Lieux

► Tu souhaites avoir un rang personnalisé trop stylé ? Alors viens ici, cela est possible à Beacon Hills !

► Si tu es une créature surnaturelle ou non, tu peux également aller faire ta demande d'entrer dans une meute ou d'en créer une, à toi de voir.     Meute

► Si tu as besoin de lien quelconque, comme des membres de ta famille, tu peux aller créer des scénarios !
Scénario
codage par LaxBilly
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 8
Argents : 14
Réputation : 0
Date d'inscription : 02/10/2018

Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys Empty
MessageSujet: Re: Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys   Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys Icon_minitimeSam 6 Oct - 10:27

Merci ! ^^

Derek > Mon esprit pervers me fait comprendre des choses qui ne sont peut-être pas vrai XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Hale
Fondatrice
Derek Hale
Messages : 817
Argents : 1887
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/09/2016
Age : 24
Localisation : Dans ma maison ou dans la forêt
C’est moi : Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys Mini_180114102308655410


Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys 120px-Triskele-Symbol-spiral

Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys Empty
MessageSujet: Re: Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys   Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys Icon_minitimeSam 6 Oct - 12:33

Non xd

_________________

   
The predator the survivor
You survive and you remain strong, in spite of the difficult times of past. You help your friends you are an outstanding wolf, because you survive everything rifle bullets. It is you Derek Hale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.com
Invité
Invité
Anonymous

Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys Empty
MessageSujet: Re: Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys   Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys Icon_minitimeMar 16 Oct - 6:23

Bienvenue ! Désolée pour le retard.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys Empty
MessageSujet: Re: Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys   Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui vous a dit que les serpents n'étaient pas dangereux ? - Elliot Willys
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel sport faite vous?
» Simpsonisez vous
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» Les loups hurlent;bergers reveillez-vous.
» Quelles factions pour infinity choisseriez vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf Rpg :: Personnage :: Présentation :: Présentations Validées-
Sauter vers: